Smarty

0

Smarty

Semaine du 4 novembre 2013 au 10 novembre 2013

Smarty

Après délibération, le jury du Prix Découvertes RFI 2013, présidé par le leader de Magic System A’Salfo, a rendu son verdict : le Burkinabè Smarty a été nommé lauréat de cette nouvelle édition. Le Malgache Teta et la Nigériane Lindsey sont arrivés respectivement second et troisième de ce prix.
(source : RFI)

Etat civil :
Nom 				Louis Salif Kiekieta (nom de scène : Smarty)
Nationalité 			Burkinabé
Activité principale 	avec le groupe de rap "Yeleen" (lumière en bambara)
Site officiel 			www.smartyofficiel.com/biographie

 

Source : YouTube, Skyrock

Le coq a arrêté de chanter dans le village
Depuis que le tambour sacrée annonce l’orage
Depuis les nombreux conseils des vieux sages
Et les rituels des marabout aux bords du rivage
La nouvelle fut dite par la plus vielle barbe
Sous l’ombre du plus vieux témoin le baobab
Notre souverain roi est malade
Prions pour lui car,le malheur jamais ne tarde
De frapper a la porte de l’inconnu
Mais de sa majesté le roi qui de nous l’aurais cru
Il y a les forts les faibles et les peureux
Il y a déjà ceux pour qui la santé du roi importait peu
Il y a ceux qui craignent pour la population
Et ceux qui déjà, sucent le sang de la succession
Le village avait change de visage
Rien du futur n’annonçait un bon présage
Des notables aux griots jusqu’aux sages
Tous étaient devenus de nouveaux personnage

Refrain

Le chapeau du chef flotte dans l’air
Les têtes se cognent pour savoir qui le portera
Que la paix aille mourir a la guerre
Pourvus qu’il y ait une tête qui soit courrone roi

Petit a petit comme un effet magique
Chaque notable découvrait sa différence ethnique
A chaque enfant l’on contait l’ingratitude de la race venant du nord ou de celle venant du sud
Entre sage et notables deux camps
Les fils les frères les cousins du roi deux camps
Entre autochtone du village deux camps
Plus personne ne se rendait désormais aux champs
Les machettes étaient aiguisées chaque matin
Ca viendra ce jour ou je vais découper le voisin
Même mourant le roi demandait des fois comment va le peuple comment vont les villageois
Sage et notable répondaient d’une même voix
Tout va pour le mieux ils se portent bien mon roi
Nos récoltes seront bonnes cette année
Même si ça fait trois mois qu’aucune pluie n’est tombée

Le problème d’un roi est la distance
Entre la vérité reçue et ce que le peuple pense de lui.
Malgré la tension qui devenait immense
C’est sur les mêmes mélodies que le griot du roi danse
Le miel attire les mouches la pourriture aussi
La royauté attire du monde ( beh) la chute aussi
Les riches ont fait partir femmes et enfants
Dans le village il ne restait que les familles des pauvres gens
Victimes innocentes des manigances
Si proche d’un futur teinter de violence
Les ennemis anciens amis du roi attendent
Ils attendent patiemment que le naturel le pendent
Afin que coule le sang de la vengeance
Soigner les plaies ouvertes par tant d’années d’allégeance
Le roi va mourir le village le sait
Mais a l’après lui même le roi n’y avait pas penser